Carnet de route

Tour des Aiguilles Dorées

Sortie :  Tour des Aiguilles Dorées du 16/03/2019

Le 31/03/2019 par Baptiste Platey

Nous sommes 8 à être partis de Champex en Suisse : JF, Martine, Christian, Thierry, Greg, Hélène, Pierre et Baptiste.

Nous devions tout d’abord rallier le refuge du Trient.

Départ tôt, à 7h, car les chutes de neige récentes et le soleil annoncé laissent présager un risque d’avalanche.

Nous montons en direction du col des Ecandies (2793m) Il faut remonter le très joli val d’Arpette sur 7km environ et avaler 1700m de dénivelé.

Nous arrivons vers 10h30 au col. Quelques manips. Quelques photos. Trop de vent pour pique-niquer. Nous quittons les skis pour les crampons.

Une corde fixe permet de descendre du col. Ce n’est pas du luxe, car il y a beaucoup de cailloux instables dans cette descente.

Nous prenons pied sur le glacier du Trient que nous remontons jusqu’au plateau puis jusqu’au refuge que nous atteignons vers 14h. Le vent, bien présent nous empêche de pique-niquer dehors.

Nous prenons nos marques dans ce magnifique refuge. La place ne manque pas. Nous sommes seuls.

Après la traditionnelle sieste de digestion, nous montons jusqu’à la Pointe d’Orny (3271m) pour admirer le soleil couchant.

Les couleurs sont magnifiques. Les Aiguilles Dorées portent bien leur nom au couchant.

Le repas est  savoureux et les quantités sont importantes. Soupe et salade en entrée. Puis saucisse de veau, petits oignons et purée. En dessert la tarte et la chantilly finissent de remplir nos estomacs déjà bien pleins.

Durant la nuit, le vent redouble de puissance et fait trembler le refuge. Nous dormons tous assez mal.

Au matin, les yeux et l’envie de mettre le nez dehors sont petits.

Le gardien, avec beaucoup d’humour,  nous souhaite « bon vent »

Une fois dehors, nous commençons par descendre sur le plateau du Trient. Ensuite nous mettons les peaux de phoque pour continuer. Le vent est fort et certaines rafales nous déséquilibrent et nous font tomber. La neige nous cingle le visage. Grosse ambiance.

Nous arrivons à la Fenêtre de Saleinaz. Il y  a 3-4 à mètres à escalader pour basculer de l’autre côté. Afin d'atteindre le glacier cde Saleinaz, JF installe une corde fixe pour les moins rassurés, la pente à descendre avoisine les 45°.

Le vent et les conditions nivologiques nous dissuadent de rallonger la course.

Nous descendons tranquillement le glacier de Saleinaz jusqu’au fond de la vallée - Praz de Fort. Quelques heures plus tôt , nous étions dans le froid et la tourmente et une fois en bas nous pique niquons au soleil, en tee-shirt. Les conditions météo en montagne sont parfois surprenantes !

Christian et Thierry font du pouce afin de récupérer les voitures à Champex.

Nous buvons une petite mousse à Orsières et la patronne nous offre 2 pizzas ! Belle conclusion pour ce superbe week-end !







CLUB ALPIN FRANCAIS LEMAN
2 RUE DES ITALIENS
74200  THONON-LES-BAINS
Contactez-nous
Tél. 04 50 71 81 84
Agenda