Carnet de route

Stage découverte Neige et Avalanche

Sortie :  Unité de Formation neige et avalanche Niveau 1 du 21/01/2017

Le 26/01/2017 par Francois

Novel, un samedi matin tôt au coeur de l'hiver, alors que le soleil peine à se montrer derrière le Grammont.
C'est ici, dans cette petite bourgade de 54 habitants, à la frontière franco-suisse, que se déroule le stage UF Initiation Neige et avalanches (NA1) sous la houlette de JF Forand les 21 et 22 janvier 2017.
10 stagiaires, venus du Doubs à la Loire en passant par quelques membres du CAF Léman, se retrouvent pour approfondir leurs connaissances générales en neige, les potentiels dangers qu'elle présente, et les moyens à disposition pour limiter les risques.

Le gîte Le Clozet, notre camp de base, nous ouvre ses portes vers 08h30.
Après avoir pris nos quartiers, nous démarrons la théorie du samedi matin par un traditionnel tour de table, afin de faire connaissance. Du débutant en ski de rando à l'expert avec plus 10 ans de pratique, il ressort que nous sommes tous là avec le même état d'esprit :
Apprendre, élargir notre façon de penser, et faire en sorte d'être moins un mouton.

C'est parti, le PC tourne, le vidéo projecteur en place, go pour une matinée théorie au cours de laquelle Jean François détaille les fondamentaux, accompagnés de vidéos explicites permettant de mieux visualiser les concepts.
En cours de matinée, Fabrice Voide, notre guest du samedi, nous enseigne l'art de faire son sac avec comme principe de base, de pouvoir passer une nuit dehors.
La dynamique est bonne, les questions sont là, les retours d'expériences aussi.

Après une matinée studieuse, nous quittons notre salle, direction La Planche, pour des exercices DVA grandeur nature.
La météo est avec nous, soleil et grand bleu sont de la partie. Un pique-nique rapide et les exercices DVA démarrent par groupe de 2: recherches mono-victime puis recherches multi-victimes, chronométrées.
Chacun a le loisir d'appréhender et de s'approprier son DVA. L'étape recherche DVA finie, au tour de l'exercice sondage au cours duquel sont mis en évidence la difficulté de la tâche et les lacunes de certaines sondes low cost. Puis vient l'étape pelletage : à l'instar du sondage, les pelles en plastiques, juste bonnes pour les châteaux de sables à la plage, sont à proscrire.
Le message est passé.

Le soleil dorénavant caché derrière les sommets nous entourant, la température chute rapidement et il est temps de retrouver le gîte. Jean-François nous invite à un rapide retour à la théorie dans la salle de cours autour d'un chocolat chaud et quelques friandises en cette fin d'après-midi.

La nuit tombe et la fondue proposée au dîner fait l'unanimité. La chaleur du plat et les quelques verres de blancs éclusés, c'est l'esprit légèrement embrumé que nous préparons la sortie du lendemain.
Les mots, DVA, pelles, sondes, 3x3, BRA laissent place à ligne de niveau, carto, distance, orientation... JF avec une méticulosité d'orfèvre effectue le tracé : ce sera Roc de Rianda via la Col de Neuva.
La veillée carto vient clore une première journée intense et la lumière du dortoir s'éteint bien rapidement.

Le lendemain, Novel est encore dans la brume quand nous sommes prêts à partir pour la sortie. La nuit a été réparatrice et le bon petit déjeuner permet d'envisager la journée sereinement.
Les peaux mises, les chaussures en mode marche, c'est parti avec Pascalou et Martine, nos guests du dimanche.
La météo est toujours aussi favorable avec néanmoins légèrement plus de vent. La première pause permet de voir ou revoir les conversions, le soleil et le dénivelé réchauffant les corps.
L'accent est mis sur l'observation du terrain (orientation, sens du vent, qualité de la neige, pentes avales, inclinaison, choix de la trace...) et rapidement, la matinée passe.
Finalement, vu que le Roc De Rianda est chauve comme le Ventoux (merci la bise de la semaine passée), la pause de midi s'effectue juste en dessous du Col.
En guise d'apéro, nous effectuons une découpe du manteau neigeux qui dévoile ses secrets et les différentes couches de neige le composant.
Le pique-nique avalé, les peaux rangées, les chaussures en mode ski, il est maintenant temps de redescendre.
La couche de neige, bien que fine, est relativement bonne à skier, la prudence restant néanmoins de mise car les requins veillent.
L'ultime exercice DVA multi-victimes vient clore la sortie. Cette simulation met en évidence que le plus dur est de choisir une organisation de recherche et... s'y tenir...

C'est finalement en milieu d'après-midi que nous rejoignons les voitures, puis le gîte avant de se retrouver dans notre salle de cours, pour y débriefer l'ensemble des 2 jours.
Deuxième tour de table où chacun s'exprime et voilà venu le temps de plier bagage.
Nous quittons Novel dans sa pénombre... un peu comme quand nous y sommes arrivés... A ceci prêt que nous en savons un peu plus sur cet or blanc qui devient de plus en plus rare.


Epilogue:
Qui regarde trop la météo finit au bistro mais, là, fin janvier, il serait temps qu'elle tombe enfin, cette neige.

Histoire de la skier et d'approfondir les gobelets ailleurs qu'au comptoir...







CLUB ALPIN FRANCAIS LEMAN
2 RUE DES ITALIENS
74200  THONON-LES-BAINS
Contactez-nous
Tél. 04 50 71 81 84
Agenda